Principe de l’auto-amorçage

L’air (flèches jaunes) est aspiré vers l’intérieur de la pompe grâce à la dépression créée par la rotation de la turbine qui se mélange avec le liquide (flèches bleue) contenu dans le corps de la pompe. L’émulsion air/liquide se déplace vers la chambre d’amorçage où l’air, plus léger, se sépare et s’en va par le tuyau de refoulement tandis que le liquide, plus lourd, retombe et continue à circuler. Lorsque tout l’air a été évacué de la conduite d’aspiration, la pompe est amorcée et fonctionne comme une normale pompe centrifuge. Elle peut aussi fonctionner avec un mélange d’air et de liquide. Le clapet monté dans l’orifice d’aspiration a une double fonction : il empêche la vidange trop rapide de la conduite d’aspiration lorsque la pompe ne fonctionne pas et, en cas de vidange accidentelle, il maintient une quantité de liquide suffisante dans le corps pour les amorçages successifs. La conduite de refoulement doit permettre à l’air provenant de la conduite d’aspiration de s’échapper.

 

source : www.crestpro.co.uk

Print Friendly, PDF & Email